JOBSEEKERS
EMPLOYERS

Recrutement : les entreprises aussi doivent séduire !

Hubert Levesque - 21/05/2015
Recrutement : les entreprises aussi doivent séduire !

Directement liée à la notion de marque employeur, l'expérience candidat est au recruteur ce que la satisfaction client est aux entreprises commerciales. Si tous les recruteurs s'accordent pour mettre l’expérience candidat au coeur de leur stratégie RH, peu savent la valoriser et en quantifier les bénéfices.

Comment faire bonne impression aux candidats (même non retenus) tout au long du process de recrutement ? Nos conseils.

Dans une enquête réalisée début 2015 par Textkernel auprès de 75 professionnels du recrutement*, 60%  des répondants affirment que l’expérience candidat est une priorité pour 2015. Dans la réalité, l’attention portée au processus de recrutement reste assez faible, puisque 75% des entreprises estiment devoir l’améliorer. Par exemple :

  • 92% des entreprises interrogées ne récoltent pas le retour d’expérience des candidats
  • 54% n’évaluent pas le taux d’abandon

 

Or sans diagnostic, impossible de savoir ce qu’on peut corriger…

Le web, incontournable pour capter les meilleurs profils

L'expérience candidat commence sur le web. Quand on sait que 92% des candidats utilisent internet pour chercher un emploi, inutile de préciser que la présence des entreprises sur la toile doit être, si ce n'est massive, du moins cohérente. Pour y parvenir, les recruteurs doivent veiller à :

  • disposer d'un site carrière “responsive design”, c'est-à-dire adapté à tous les écrans : PC, smartphones, tablettes tactiles
  • prendre la parole de façon crédible sur les réseaux sociaux professionnels (ex : en relayant des études sur leur secteur d'activité, en participant aux forums de discussion orientés métier sur LinkedIn et Viadeo, en répondant directement aux sollicitations des candidats sur Twitter et Facebook)
  • prouver leur légitimité en partageant leur expertise (blogs, infographies, livres blancs)

 

Mais à ce niveau, il y a encore du chemin à parcourir. En effet :

  • 41% des recruteurs sondés acceptent toujours des candidatures reçues par voie postale
  • 45% n’ont pas mis en place de formulaire web pour postuler en ligne

 

L'entretien d'embauche : phase cruciale de l'expérience candidat

Une fois les candidats sélectionnés, l’entretien d'embauche doit se passer dans des conditions d’accueil optimales. C’est le meilleur moyen pour que la pépite ait envie de rester dans votre entreprise. Et quand le postulant ne convient pas, par son manque d’expérience par exemple, il est primordial de justifier ce refus, et avec élégance. Qui sait s’il ne sera pas une recrue potentielle à l’avenir ? 

Réduire les délais d’attente est aussi un point capital, notamment entre l'entretien d'embauche et le recrutement effectif. A titre indicatif, seules 6% des entreprises sont très réactives (délai inférieur à un mois) contre 51% qui répondent sous 1 à 2 mois et 30% sous 2 à 4 mois*. Un délai trop long peut inciter un talent à aller voir ailleurs : souvent bien formé et très sollicité, il risque de vous échapper. 

Vous l'aurez compris, une expérience candidat réfléchie et bien menée renforce la marque employeur : c'est la réputation de l'entreprise qui est en jeu. En tant que recruteur, vos maîtres-mots doivent donc être courtoisie et intégrité. Econduire un talent sans le décourager est tout un art... que les consultants du cabinet de recrutement Morgan McKinley maîtrisent à la perfection ! ;)

Source

*Etude Textkernel – Février 2015

Lire aussi

Portrait de Hubert Levesque
Directeur Général
+33 (0)1 70 36 87 00
hlevesque@morganmckinley.fr