JOBSEEKERS
EMPLOYERS

Recrutement interne : qui sont les hauts potentiels ?

Hubert Levesque - 22/03/2019
Recrutement interne : qui sont les hauts potentiels ?

Nous rappelons régulièrement sur ce blog la nécessité pour les entreprises de développer et fidéliser leurs talents. Mais comment identifier les profils les plus prometteurs ? Dans les grandes firmes, les services RH mènent des programmes HiPo (HIgh POtential).

Définir les compétences stratégiques pour l'entreprise

Avant de lancer « le sonar à perle rare », il faut d'abord se demander quelles sont les qualités techniques et humaines qui contribueront à l'essor de l'organisation. Bien évidemment, ces besoins diffèrent selon le niveau de responsabilités du poste, le secteur d'activité mais aussi la culture de l'entreprise. Résistance au stress, capacité à résoudre les conflits, ambition, humilité mais aussi sens des affaires et de la communication font partie des soft skills qui distinguent les hauts potentiels, mais pas seulement. Chez Google par exemple, on vérifiera que vous avez la fameuse Googliness, (« l'esprit Google »), critère fondamental pour espérer y évoluer.

Performance vs potentiel

A quoi reconnaît-on un haut potentiel au juste ? Tout d'abord à sa marge de progression. En effet, le haut potentiel n'est pas forcément le collaborateur qui affiche les meilleurs résultats ou le plus de diplômes. C'est avant tout celui sur qui l'on pourra compter (et donc investir) sur le long terme. Par définition, un haut potentiel est un talent en devenir, qui s'ignore même parfois. Tout l'enjeu pour l'entreprise sera de :

  1. détecter les futurs bons leaders
  2. créer le contexte favorable à leur épanouissement

Plus que des dénicheurs « d'employés modèles », les reponsables RH sont de véritables révélateurs de talents. Tels des joalliers, ils sont en mesure de déceler en tel ou tel profil un diamant brut qu'il incombera à l'entreprise de polir. Certes, les critères quantifiables comme le nombre de ventes générées, ou la vitesse à laquel un manager atteint ses objectifs sont des premiers indicateurs très fiables. Pour autant, des paramètres de l'ordre du savoir-être (niveau d'implication, capacité à fédérer une équipe, raisonnement logique, facilités d'apprentissage, sens de l'innovation, etc.) sont les plus importants à prendre en considération.

Outils pour repérer les hauts potentiels

La mise en place de programmes HiPo (High Potential) se généralise, notamment dans les grandes organisations. S'il cela paraît coûteux au premier abord, investir dans une politique raisonnée de gestion des talents profite à l'image de la société. En effet, offrir des perspectives d'évolution à ses salariés induit généralement d'avantage d'engagement de leur part. Tests de personnalité, entretiens annuels et évaluations 360° sont à la disposition des RH pour les aider dans leur casting de « star montante de l'entreprise ».

Lire aussi

Portrait de Hubert Levesque
Directeur Général
+33 (0)1 70 36 87 00
hlevesque@morganmckinley.fr