Un entretien bienveillant mais exigeant

- 09/08/2018
Un entretien d'embauche bienveillant mais exigeant

Adopter une attitude bienveillante pour mettre son candidat en confiance lors d'un entretien d'embauche tout en restant exigeant.

Aussi paradoxal que cela puisse paraître, exigence et bienveillance ne sont pas incompatibles.

Etre bienveillant au cours d’un entretien ne signifie en aucun cas être laxiste ou complaisant, mais plutôt être dans une disposition favorable envers quelqu’un, adopter une posture positive et une dynamique d’ouverture facilitant un échange constructif et de proximité, sur fond d’honnêteté et de transparence.

Comment ?

Etre prévenant, accueillant, cordial, souriant, humain. Présenter l’entretien comme un échange, préciser les contours, donner le timing.

Garder en tête que l’entretien n’est pas une joute verbale, un débat d’idées, un interrogatoire et encore moins une confession. L’objectif est de créer un contexte favorable permettant au candidat de s’exprimer et au recruteur de le comprendre.

Privilégier les questions ouvertes : “Parlez-moi de votre expérience la plus significative sur le plan managérial ?” aux questions inductives “Avez-vous, à ce stade, pu manager une équipe”.

Maintenir l’interactivité et octroyer a minima deux tiers du temps à votre interlocuteur.

Éviter l’agressivité même indirecte, tout commentaire lapidaire ou inapproprié. Ne pas confondre posture et arrogance. Il n’y a aucun bénéfice à la suffisance. Il en va aussi de l’image de l’entreprise et de vos chances de recruter.

Faire preuve d’ouverture, de compréhension et d’empathie.

Quels bénéfices ?

Créer un climat de confiance permet au candidat de s’ouvrir et d’expliquer son parcours en détail sans craindre le piège, y compris sur de potentiels échecs ou sur des sujets sensibles ayant pu créer de la frustration. La lecture du parcours, des réussites, des performances ou des « ratés » est alors plus complète et plus aisée. Il faut pour autant rester vigilant afin de garder l’échange centré sur des sujets d’ordre professionnel et ne pas interférer avec la sphère privée.

Être en phase avec des valeurs profondes de respect et laisser au candidat un souvenir émotionnel positif de la rencontre sera indirectement très bénéfique.

Se fixer des objectifs

Un entretien exigeant peut rester bienveillant à condition de se fixer des objectifs précis, d’être méthodique et de rester concentré sur le but de l’échange.

  • Quels objectifs se fixer afin de collecter toutes les informations qui participeront à la décision finale de recrutement ?
  • Quelles sont les 5 compétences clés à valider pour le poste ? Ai-je bien clairement défini les questions me permettant de les vérifier ?
  • Quels sont les 4 points de connaissances (expériences, points techniques…) incontournables ?
  • Quels sont les 3 critères incontournables de personnalité (relations interpersonnelles, ouverture, bienveillance...) ?
  • Quelles sont les 2 valeurs fondamentales du candidat (humilité, intégrité...) ?
  • Quel est le point différenciant du candidat ?
  • Quelle méthode suivre dans le déroulement de l’entretien ? Pour respecter la structure, le timing et remplir l’objectif de l’entretien, il est essentiel de :
  • Maîtriser le déroulement de l’échange, son contenu, le ton ainsi que le temps de parole.
  • Maintenir un rythme soutenu et intense, convivial et bienveillant.
  • Aller au fond des choses et obtenir une réponse à chacune des questions.
  • Rester professionnel dans chacun des sujets abordés.
  • Rester concentré sur l’objectif de l’entretien.

 

Conclusion

La bienveillance ne peut être synonyme de consistance qu’avec exigence et méthode.