Plan de carrière, GPS de votre vie professionnelle

Hubert Levesque - 21/09/2018
boussole

Cadre célibataire en pleine ascension ou manager expérimenté proche de la retraite : l'ambition de chacun évolue selon l'âge, les aspirations personnelles ou encore la situation familiale. A quoi sert un plan de carrière ? Comment construire votre feuille de route professionnelle et la piloter ? En cette période de chassé-croisé estival, voici 3 conseils pour vous guider sur le chemin de la réussite.

1. Définissez votre point de départ : le bilan de compétences

La première étape du plan de carrière consiste à vous auto-évaluer. Il s'agit de prendre le temps de faire l'inventaire de vos aptitudes et préférences :

  • Qu'avez-vous fait jusqu'ici ? (expériences et formations)
  • Que savez-vous faire ? (hard skills et soft skills)
  • Qu'aimez-vous faire ? (goûts personnels)

Au regard de vos divers postes et de votre formation initiale, vous pourrez déduire vos savoirs-faire et savoirs-être (lire à ce sujet notre article Soft skills : ces compétences informelles qui font la différence).

2. Fixez votre destination : mobilité interne ou reconversion totale ?

Bilan de compétences en poche, vous voilà prêt à vous fixer un nouvel objectif professionnel. Voici les bonnes questions à vous poser avant de foncer pied au plancher :

  • Votre entreprises actuelle présente-t-elle des perspectives d'évolution de carrière ?

    Il n'y a pas forcément besoin d'aller bien loin pour trouver le dépaysement. De plus en plus d'entreprises adoptent une politique de mobilité interne pour récompenser les salariés méritants.

  • Vous visez la reconversion : comment se porte le marché de l'emploi visé ?

    N’hésitez pas à interroger plusieurs professionnels du secteur d'activité pressenti pour vous faire une idée réaliste. Lire à ce sujet notre article : Reconversion professionnelle : comment changer de direction.

Quoi qu'il en soit, sachez que recruteurs et responsables RH privilégient les candidats qui savent où ils vont. Arriver en entretien (annuel ou d'embauche) avec un plan de carrière en tête témoigne de votre implication. En montrant que vous avez des ambitions clairement établies, vous facilitez grandement la tâche de votre employeur : un gain de temps et d'énergie toujours apprécié.

3. Choisissez votre véhicule : les dispositifs de formation continue

Une fois votre futur poste identifié, il ne vous reste plus qu'à mettre en œuvre les moyens pour le décrocher. Encore faut-il connaître les possibilités à votre disposition. Tour d'horizon des itinéraires possibles pour les salariés déjà en poste :

  • DIF (Droit individuel de formation) : heures de formation indemnisées que cumule tout salarié en CDI. Il sera remplacé en 2015 par le Compte Personnel de Formation (CPF).
  • CIF (Congé Individuel de Formation) : permet quitter temporairement son travail pour suivre des cours à temps plein sur une longue période (1 an).
  • VAE (Validation des Acquis par l'Expérience) : obtention d'un diplôme ou d'une certification par la reconnaissance d'années d'expérience.
  • MOOCS (Massive Open Online Courses). Lire notre article MOOC : quelles opportunités RH
     

Vous rencontrez un accident de parcours ? Pas de panique, des déviations sont toujours possibles moyennant un peu de patience. Lire à ce sujet notre article La recherche d'emploi : un marathon.

En panne de vocation ?

Un conseiller en recrutement Morgan Mckinley vous accompagne pour élaborer avec vous un plan de carrière qui tient la route. Contactez-nous !

Directeur Général
+33 (0)1 70 36 87 00
hlevesque@morganmckinley.fr