JOBSEEKERS
EMPLOYERS

L'intelligence artificielle au service du recrutement

Hubert Levesque - 20/12/2017
L'intelligence artificielle au service du recrutement

Le Big Data et l'intelligence articificielle trouvent de plus en plus leur place dans le processus de recrutement. Sont-ils vraiment la solution miracle pour les RH ? Comment les exploiter pour dénicher le candidat parfait ? Eléments de réponse.

Big Data RH, détecteur de profils challengers

Les algorithmes permettent de sortir du cadre de la recherche par métier, tant côté recruteur que candidat. Ils sélectionnent de manière sémantique des informations pertinentes afin de vous orienter vers des profils ou des offres d'emploi auxquelles vous n'auriez pas été confronté lors d'une recherche « traditionnelle ».  L'algorithme aura repéré grâce à l'emploi récurrent d'un ou plusieurs mots-clés sur le profil de la personne)

Ces dernières auront pu être déterminées par la maîtrise d'une compétence spécifique par la personne en recherche d'emploi, ou d'une expertise particulière.

Ainsi, il est possible d'être réorienté vers des métiers auxquels on n'aurait pas spontanément pensé, mais pour lesquels l'on dispose de compétences pourtant tout à fait adéquates.

Le sourcing candidat via les réseaux sociaux

Par ailleurs, le Big Data permet au monde de l'entreprise de se développer en tenant compte des ressources humaines disponibles : par exemple, en choisissant le lieu d'implantation d'une société en fonction d'un « vivier » de recrues potentielles disposant de compétences recherchées. Les recruteurs ont à portée de main un nombre considérable d'informations, mises à disposition par d'éventuels candidats par le biais des réseaux sociaux, et sont davantage en mesure de prendre connaissance de profils qui auraient autrement pu leur échapper. Les algorithmes se chargent de faire une présélection de profils intéressants, de sorte qu'il ne reste plus au recruteur qu'à faire valoir ses compétences spécifiques.

L'intelligence artificielle en RH, complément idéal à la sensibilité humaine

Car même si ces algorithmes se servant du Big Data pour matcher postes vacants et profils compatibles sont présentés comme une solution providentielle par de nombreuses personnes, il ne faut pas oublier le rôle prépondérant des RH dans le processus de recrutement. Certes, l'intelligence artificielle va permettre de faire gagner du temps à l'humain en faisant une sélection basée sur les données du CV et des hard skills, mais seul un recruteur qualifié sera en mesure de déterminer si le candidat potentiel dispose d'une personnalité et d'un savoir-être (soft skills) correspondant à la culture de l'entreprise à laquelle il postule.

Lire aussi

Directeur Général
+33 (0)1 70 36 87 00
hlevesque@morganmckinley.fr