JOBSEEKERS
EMPLOYERS

Le marketing prédictif au service des DRH

Hubert Levesque - 29/01/2019
Le marketing prédictif au service des DRH

Nous vous le disions dans un précédent article : la Big Data entre peu à peu dans les moeurs chez les recruteurs. Si l'analyse de données massives permet de détecter les candidats à fort potentiel, c'est aussi un formidable outil pour retenir les talents déjà en poste et anticiper les besoins en formation des équipes. Comment appliquer les techniques du marketing prédictif au champ des RH ? Tour d'horizon des métrics à surveiller.

Lire l'avenir dans les statistiques

Aujourd'hui avec la Big Data, les entreprises sont capables de prédire le comportement de leurs clients en recoupant toutes sortes de statistiques. Merci aux numérologues, astrologues et diseuses de bonne aventure ? Non bien sûr... Ce sont les Data Scientists qui engagent ces pronostics très fiables. Pour cela, les professionnels du marketing prédictif (ou Data Mining) distinguent :
 

  • la data structurée ou données quantitatives
    Il peut s'agir d'informations comme celles recueillies dans un formulaire (ex : âge, sexe, catégorie socio-professionnelle, ville), du montant du panier moyen lors d'achats en ligne, du temps passé sur un site concurrent, de la date d'envoi d'un e-mail, etc.
     
  • la data non structurée ou données textuelles
    Il s'agit de signaux plus diffus comme les publications sur les réseaux sociaux, les conversations sur les forums de discussion, voire même les mentions dans les e-mails.

 

Anticiper les départs volontaires grâce à l'analyse prédictive

Pour les responsables RH, l'analyse prédictive de données sert surtout à déceler les éventuelles démissions avant même qu'elles ne surviennent, ajuster la politique de mobilité interne et satisfaire les besoins en formation au cas par cas. En effet, le Data Mining évalue l'engagement des salariés en temps rééls, garantissant une réactivité remarquable. Objectif : proposer une pomotion 100% personnalisée aux meilleurs éléments dès qu'une baisse de motivation se fait sentir, sans attendre le traditionnel entretien annuel. Pour ce faire, les principaux indicateurs RH  à prendre en compte sont :

  • les retours du manager
  • l'ancienneté du salarié
  • sa rémunération comparée au salaire médian
  • la date de sa dernière formation
  • ses réponses à un questionnaire de satisfaction (l'absence de réponse dénotant une faible implication)

 

RH prédictive et confidentialité des données

Données de navigation, veille des conversations sur les réseaux sociaux, horaires de connexion : l'analyse prédictive implique la collecte de données personnelles parfois sensibles. Une “mise sur écoute” pouvant être perçue comme intrusive par certains salariés. C'est pourquoi les entreprises doivent faire preuve de la plus grande transparence en informant les collaborateurs de l'usage qu'il sera fait de ces statistiques, mais aussi en leur offrant la possibilité de ne pas divulguer leurs informations.

Lire aussi

Portrait de Hubert Levesque
Directeur Général
+33 (0)1 70 36 87 00
hlevesque@morganmckinley.fr