JOBSEEKERS
EMPLOYERS

Le corpoworking ou quand les entreprises se mettent au coworking

Hubert Levesque - 15/12/2015
Le corpoworking ou quand les entreprises se mettent au coworking

Le corpoworking ou coworking intra-entreprise désigne un espace de bureaux partagés mis à la disposition des salariés par les sociétés elles-mêmes. Plus qu'un open space hors les murs, ce cadre de travail atypique vise à casser les silos pour encourager les échanges et l'innovation, le tout dans une atmosphère cosy et conviviale. Aubaine pour les collaborateurs ou simple récupération pour redorer la marque employeur ? Eléments de réponse.

«L'esprit coworking» version corporate

Sortes d'auberges espagnoles professionnelles, les espaces de coworking offrent aux freelances et entrepreneurs un cadre studieux et chaleureux où il fait bon travailler. La diversité des profils présents et la facilité des échanges en font un terrain fertile où les idées fusent et les nouveaux projets fleurissent en permanence. Mais le modèle vertueux du coworking, initialement destiné aux travailleurs indépendants, est-il transposable aux salariés d'une même entreprise ?

Un tiers-lieux propice aux échanges informels et à l'innovation

Aux Etats-Unis, 1 coworker sur 2 est déjà un employé en télétravail. En France, 74% des salariés et 51% des dirigeants** pensent que le coworking va bientôt devenir incontournable. Des entreprises comme IBM ou Orange tentent d'ailleurs de recréer la saine émulation propre au coworking en ouvrant des espaces de corpoworking. Objectif : s'adapter à la « nomadisation » des métiers tout en favorisant l'ouverture, la collaboration en mode projet et l'intrapreneurship. Verdict : près de 70%** de ceux qui expérimentent le coworking intra-entreprise en ont une bonne opinion.

Plus de QVT, moins de frais immobiliers

68% des salariés comptent sur le corpoworking pour gérer leur emploi du temps de manière plus autonome, 54% pour réduire le temps de trajet travail-domicile**. Côté recruteurs, 43% voient dans le coworking intra-entreprise une façon d'optimiser l’occupation de l’espace pour diminuer les coûts immobiliers**. Pour 29%, c'est aussi une manière de favoriser la créativité**. Mais des freins subsistent cependant : activité ne se prêtant pas à ce mode de travail ou culture d'entreprise « à l'ancienne » par exemple.

Une enquête réalisée en novembre 2015*** à l'echelle européenne met en évidence les principaux usages du corpoworking. Elle se base notamment sur l'observation de la Villa Bonne Nouvelle (corpoworking d'Orange) et le Tank (corpoworking de Spintank), à Paris.

Un espace de corpoworking c'est...
 

  • Un lieu de rencontres, plannifiées ou fortuites, entre collègues mais aussi avec des personnes extérieures à l'entreprise (freelances, clients, prospects).
  • Un lieu d'escale ou « optimiseur de mobilité », permettant de travailler dans des conditions optimales entre 2 rendez-vous professionnels, sans perdre de temps dans les transports pour revenir au bureau.
  • Un lieu de retrait permettant de s'extraire du quotidien pour s'atteler à une tâche nécessitant de la concentration.
  • Un terrain neutre favorable aux collaborations transverses et partenariats stratégiques (atténuation des rapports de force, désamorçage de situations tendues).
  • Un laboratoire expérimental ou « living labs », où la liberté a une place centrale et d'où émergent des modes de travail alternatifs.
  • Un atout pour la marque employeur : le corpoworking peut devenir un outil de communication. En montrant sa volonté d'ouverture et d'innovation, l'entreprise fidélise ses talents tout en attirant les meilleurs profils.

 

Sources

*GCUC/Emergent Research – 2015

**Etude Mobilitis/OpinionWay - 2011

***ZeVillage – Novembre 2015

Lire aussi

 

Portrait de Hubert Levesque
Directeur Général
+33 (0)1 70 36 87 00
hlevesque@morganmckinley.fr