La vraie valeur des MBA

Hubert Levesque - 29/05/2018

Un MBA est-il toujours indispensable ? Est-ce encore une condition sine qua non pour des carrières vers le top management ?

Les MBA jalonnent la carrière des cadres dirigeants modernes et estampillent le CV des profils dits “fast-track” considérés à haut potentiel. Plus qu’un simple bonus accélérateur de carrière, le MBA est devenu un pré-requis élémentaire, filtrant l’accession aux postes à responsabilité, et réservant même parfois l’entrée à des activités et secteurs entiers.

Dans un périmètre international, notamment anglo-saxon, le MBA est une norme, un standard générant un accès rapide, voire fulgurant, à d’importantes opportunités de progression. Son inscription sur un CV peut en effet garantir un accroissement substantiel du package de rémunération.

Plus de 3 000 MBA sont recensés dans le monde, mais une centaine seulement sont véritablement reconnus comme dispensant une formation d’excellence et garantissant un accélérateur significatif de carrière (source: Financial Times, Global ranking 2013).

USA ou Europe ?

Les MBA américains se déroulent sur deux années complètes, alors que les MBA français et Européens se déroulent en moyenne sur 15 mois, ce qui explique le différentiel de coût et d’investissement pour les cursus US (120,000 € en full time en comprenant en plus la vie sur place, soit presque deux fois le prix des formations européennes). Dans ces conditions, le choix d’un MBA Américain de la Ivy League doit surtout se réfléchir en fonction de l’importance du changement de carrière recherché et du périmètre géographique dans lequel on se projette une fois diplômé. En effet, en France et en Europe, les MBA américains, même les plus prestigieux, sont moins valorisés qu’une formation directement connectée aux réalités du territoire sur lequel elle s’inscrit. Un MBA doit donc être considéré comme un moyen et non comme une fin. Il s’agit là de s’ouvrir une porte vers des univers et des métiers inaccessibles sans ce sésame.

Un MBA permet d’amorcer un réel changement de parcours, en consolidant ses connaissances et son expertise pour prétendre à de plus hautes responsabilités.

La singularité de cet investissement provient de sa nature tout autant financière que personnelle. Son équilibre et sa rentabilité devront donc être finement mesurés en amont.

 

Directeur Général
+33 (0)1 70 36 87 00
hlevesque@morganmckinley.fr