Intrapreneur - un profil très recherché

Hubert Levesque - 10/02/2015
Intrapreneur - un profil très recherché

La console Playstation de Sony, le Post-it 3M, la messagerie Gmail chez Google : saviez-vous que ces 3 succès sont nés de l'imagination des salariés des ces grandes firmes ?

Des intrapreneurs qui ont mené leur projet avec enthousiasme, comme s'il s'agissait de leur propre affaire. Quel est le profil de ces managers atypiques ? Comment créer un terrain favorable au corporate entrepreneurship ? Zoom sur ces entreprises qui font la part belle à l'innovation participative.

Qu'est-ce que l'intrapreneuriat ?

Salarié(e) d'une grande entreprise, vous avez une idée de génie qui pourrait révolutionner le monde des affaires. Ou tout simplement l'envie de donner du sens à votre métier en prenant une initiative socialement responsable. Et si vous deveniez intrapreneur ? Egalement appelé corporate entrepreneurship, l'intrapreneuriat permet à un salarié de concrétiser un projet qui lui tient particulièrement à coeur. Ceci en restant dans le cadre rassurant de l'entreprise.

Principale condition pour devenir intrapreneur : porter un projet économiquement viable, en cohérence avec la stratégie de l'entreprise. Il peut s'agir de :

  • concevoir un nouveau produit ou service
  • développer une filiale, un marché de niche
  • perfectionner une méthode de travail
  • améliorer un process de production
  • créer une association, une fondation (intrapreneuriat social)

L'intrepreneuriat s'applique essentiellement aux grands comptes et aux multinationales, en raison de leur structure systémique plus forte.

Un salarié à double compétence : exécutant ET stratège

Intrépide l'intrapreneur ? En quelque sorte oui. Ce professionnel volontaire combine les qualités de visionnaire d'un entrepreneur et opérationnelles d'un manager. Il est capable à la fois de :

  • mobiliser des ressources à court terme : équipe, budget, délais (management)
  • déceler les opportunités de marché à long terme (esprit d'entreprise)

La posture hiérarchique de l'intrapreneur se rapproche de celle de l'associé. Chaque salarié peut devenir intrapreneur. Les clés de la réussite : un projet réfléchi, bien bordé et une communication convaincante.

L'intrapreneuriat, outil de GRH efficace

Recruter un intrapreneur ambitieux ne suffit pas. La culture d'entreprise doit s'y prêter. Elle doit offrir un environnement de travail flexible et mettre à la disposition des porteurs de projet les moyens de le concrétiser.

Avantages de l'intrapreneuriat pour le salarié :

  • grande autonomie
  • 0 formalité administrative liée à la création d'entreprise
  • sécurité (salaire fixe, accès facile aux ressources)

 

Avantages de l'intrapreneuriat pour l'entreprise :

  • personnel fortement impliqué : c'est LEUR idée qui est valorisée
  • revitalisation : l'intrapreneur apporte un regard neuf
  • marque employeur : l'intrapreneuriat montre que l'entreprise a confiance en ses salariés et encourage leur potentiel créatif (mise à disposition de temps, d'un budget, d'une équipe)

 

Quelques intrapreneurs français

Vous hésitez à vous lancer dans l'aventure intrapreneuriale ? Avant d'exposer votre projet à votre N+2, voici quelques expériences édifiantes pour susciter des vocations.

  • Anne Zavan “Des soins et des liens” chez Beiersdorf (Nivea)
  • Emmanuel de Lutzel, fondateur du pôle Microfinance Internationale chez BNP Paribas
  • Arnaud Habert Directeur général délégué de Vinci Insertion Emploi

 

...et bien d'autres intrapreneurs made in France à découvrir ici. Il existe par ailleurs une ligue des intrapreneurs (en anglais).

Lancez-vous !

Lire aussi

Directeur Général
+33 (0)1 70 36 87 00
hlevesque@morganmckinley.fr