« Désolé vous êtes surqualifié » : quelle réalité derrière cette phrase ?

Hubert Levesque - 15/03/2018
« Désolé vous êtes surqualifié » : quelle réalité derrière cette phrase ?

La conjoncture actuelle pousse certaines personnes à postuler à des postes qui sont en-dessous de leurs compétences.

Par manque d’offres, les candidats choisissent de se tourner vers des emplois pour lesquels ils sont surqualifiés. Mais les entreprises n’acceptent pas toujours ce genre de candidature adressant au postulant le fameux : « Désolé vous êtes surqualifié ». Que ce cache-t-il derrière cette phrase ? Etre trop qualifié est-il un inconvénient ? Comment postuler à des postes en dessous de ses compétences ?

Pourquoi la surqualification est-elle une contrainte pour l’employeur ?

Etre trop qualifié devrait être un atout, et pourtant certaines entreprises refusent les candidatures de postulants qui ont trop de compétences. Les recruteurs ont tendance à se méfier des CV trop fournis. Ils craignent que, par ennui, l’investissement du postulant s’amoindrisse. Elles redoutent de voir leur employé fuir à la première offre d’emploi correspondant à ses qualifications. Le salarié surqualifié risque aussi d’être insatisfait de la rémunération, qui ne correspond pas à ses diplômes et à ses compétences.

Par ailleurs, un candidat trop qualifié pourrait intimider ses collègues qui, à poste égal, ont moins de certifications. C’est pour toutes ces raisons que certaines sociétés refusent une candidature pour surqualification.

Comment postuler à un emploi pour lequel vous êtes surqualifié ?

Avant de postuler à une offre pour laquelle vous êtes surqualifié, prenez la place du recruteur et comprenez ses craintes. Dès la lettre de motivation, démontrez vos compétences pour le poste et faites comprendre à votre potentiel futur employeur que vos qualifications additionnelles sont un atout. Rassurez-le sur votre envie de rejoindre l’entreprise, votre motivation et (surtout) votre volonté de rester. Exposez vos objectifs, en expliquant que ce poste inférieur est une voie vers une possible évolution de carrière, voire même une reconversion professionnelle. Précisez que vous choisissez d’exercer un emploi pour lequel vous êtes surqualifié en espérant grandir au sein de la société.

Vous pouvez également jouer sur les avantages du recruteur à vous choisir. Payer une personne surqualifiée pour des missions inférieures présente une vraie valeur ajoutée pour l'entreprise. N’hésitez-pas à le rappeler lors de l'entretien d'embauche.

Demandez un feedback de vos entretiens d'embauche

En cas de refus pour motif de surqualification, n’hésitez pas à demander un retour afin de déterminer les raisons précises. Est-ce un manque de confiance en vous ? Avez-vous trop mis en avant vos ambitions et vos qualifications ? Ce feedback vous permettra d’ajuster votre comportement pour le prochain entretien.

Lire aussi

 

Directeur Général
+33 (0)1 70 36 87 00
hlevesque@morganmckinley.fr