JOBSEEKERS
EMPLOYERS

5 facteurs de démotivation professionnelle

Hubert Levesque - 13/02/2015
5 facteurs de démotivation professionnelle

Seulement 45% des salariés se disent motivés par leur travail en 2014. C'est 13 points de moins qu'en 2013 (58%)*. Comment expliquer cette baisse d'enthousiasme ?

Rémunération trop faible, ambiance tendue, manque de reconnaissance : retour sur les principales causes de démission des Français.

1) Rémunération insuffisante

Le salaire trop faible est la première raison poussant les salariés à postuler chez la concurrence. 29% des Français seraient prêts à quitter leur employeur s’ils trouvaient rémunération plus intéressante ailleurs**. 51% des salariés s'estiment mal payés**. S’ils estiment ne pas être assez payés pour leur qualification, peu osent toutefois en parler à leur supérieur. Comment aborder le sujet sensible de la rémunération avec son manager ?

Voir nos conseils pour négocier son salaire.

2) Conflit avec un supérieur hiérarchique

Une relation conflictuelle est le second facteur de démotivation avancé par les Français**. Juste derrière le salaire, 25% des interrogés jugent qu’une mauvaise entente peut les pousser à quitter leur emploi. Les employés préfèrent partir plutôt que de subir une mauvaise ambiance au bureau. En effet, les organisations horizontales peinent à améliorer la gestion des désaccords entre collègues.

Pour y remédier, lire aussi 5 bonnes résolutions pour améliorer la qualité de vie au travail.

3) Manque de reconnaissance professionnelle

L’absence de mise en valeur des qualités d’un salarié est responsable de nombreuses démissions. Salaire trop juste, horaires à rallonge, responsabilités étendues : la majorité des employés donnent beaucoup à leur entreprise. Or cet investissement n’est pas toujours reconnu par la direction. Un simple «merci» ou quelques encouragements seraient pourtant les bienvenus.

Pour en savoir plus : lire notre article Moteurs et leviers de motivation.

4) Déséquilibre vie personnelle / carrière

Vous arrivez au bureau tôt pour en partir tard. Vous cumulez les horaires, si bien que vous ne voyez pratiquement plus votre famille. Quand le travail empêche les employés de s’épanouir personnellement, ils ont tendance à partir. Lorsque vous manquez de temps pour votre vie personnelle, la démotivation professionnelle ne tarde à survenir. Par ailleurs, 13% des Français estiment que leur bureau est trop éloigné de leur domicile**. Encore un motif pour changer d’emploi. 

Lire aussi Vie privée / carrière professionnelle : le juste équilibre.

5) Absence d’évolution de carrière

Les salariés ambitieux puisent leur motivation dans les perspectives d'évolution professionnelle. L’absence de progression peut les conduire à démissionner. Pour retenir ces profils à haut potentiel, les services RH ont tout intérêt à mettre en place un plan de GPEC (Gestion Prévisionnelle des Emplois et Compétences) réfléchi. A ce sujet lire aussi :

 

*source : Baromètre Cegos sur le climat social des entreprises

** Etude Opinion Way / Monster 2014 / Baromètre des salaires 2014

Portrait de Hubert Levesque
Directeur Général
+33 (0)1 70 36 87 00
hlevesque@morganmckinley.fr